KYOTO

Fushimi INari - Kyoto

Un de mes lieux préféré à Kyoto. Allez y tôt le matin pour être sur place avant les hordes de touristes et d'écoliers japonais et surtout ne vous arrêtez pas au bas du sanctuaire. Dès que vous aurez progressé vers le sommet, vous serez beaucoup plus tranquilles. Certaines zones sont très calmes et inspirantes

NARA

KOYASAN

Une nuit dans un monastère à Koyasan, c'est magique !

Arrivez vers 16h et repartez le lendemain en début d'après-midi. Vous aurez tous le loisir de profiter de l'hospitalité des moines (repas végétariens digne d'un étoilé au monastère Ichijoin dans notre cas), de faire un tour de nuit du parc du Danjōgaran (je n'ai jamais ressenti une telle atmosphère de quiétude et de mystère - on a l'impression qu'une des créature des anime de Miyazaki va surgir à tout instant) et finissez par un bon bain bien mérité dans le onsen du monastère.

Le lendemain : réveil au aurores pour participer à la prière avec les moines et vous aurez toute la matinée pour visitez le cimetière Okunoin, les différents temples et grignoter les délicieux gateaux des patisseries locales.


Chemin de pelerinage du Kumano KODO

Un voyage au Japon est incomplet si vous n'avez pas l'occasion de voir un festival traditionnel. C'est une immersion encore plus complète dans un Japon très traditionnel et une façon de vivre un bon moment avec les Japonais.

Les festivals ont lieu toute l'année un peu partout au Japon. Pour trouver un festival sur votre itinéraire, je vous conseille de faire des recherches en anglais, voir en Japonais en utilisant google traduction. Et n'hésitez pas à aller vous perdre au milieu de la montagne ou de la campagne. Les japonais dans les zone reculées sont extrêmement heureux de voir que des touristes font l'effort de venir découvrir leur culture.

Comme nous avions prévu un peu de randonnée sur les chemin de pélerinage du Kumano Kodo au Kansai, notre choix s'est porté sur une reconstitution de procession de pélerinage impériale avec des costumes traditionnels, qui se déroule dans la région de Takahara, Nakahechi-cho, le 3 novembre. C'est un tout petit village et les habitants, du bébé au grands parents, font revivre la tradition tous les ans.

La région est aussi réputée pour ses sources thermales : il est donc possible de profiter des onsen (bains publics japonais) en commençant par le plus ancien du Japon à Yunomine puisqu'il date du 12ème siecle : un trou dans la roche pour 2 personnes dans un cabanon au bord de la rivière. C'est typique, je vous le recommande 😄

Et en bonus, parce que je ne sais pas résister à l'essayage d'une tenue traditionnelle...

Oui, oui, c'est bien moi... 😁 Make-up et photos : Gion AYA